Est-ce que ce gars est dopé ?

Q : « Bonjour, je me pose pleins de questions en voyant les physiques des athlètes et modèles fitness, et je ne suis pas le seul. Dopés ou pas ? Comment reconnaître un dopé ? »

R : Bonjour, tu veux savoir si un athlète est naturel ou non ? Tu n'es pas le seul. Le dopage est tellement présent dans le monde du bodybuilding qu'il est difficile d'être sûr qu'un pratiquant n'utilise pas de produits illicites pour arriver à ses fins. Or, de nombreux débutants cherchent des modèles, afin d'avoir un objectif réalisable en tête. Et le doute subsiste toujours. Même si, dans certains cas, ce doute est vraiment très faible. Je vais t'expliquer ce dont tu peux tenir compte pour te faire ta propre idée sur un athlète.

Tu peux tout d'abord être attentif à la vitesse de progression de l'athlète en question. Par exemple, si c'est un débutant et qu'il prend d'un coup 10 kilos de muscles secs, en quelques mois, alors que tu sais que son alimentation laisse à désirer et qu'il s'entraîne mal, alors tu as le droit d'avoir un gros doute. Un débutant, ça peut progresser vite, mais il y a des limites, et de bonnes conditions doivent être réunies.

Si l'athlète est un pratiquant confirmé, qui progresse doucement depuis des années, et qu'il gagne plusieurs kilos en un temps record, subitement, là aussi le doute est permis. Car un pratiquant de musculation confirmé a beaucoup plus de mal à progresser qu'un débutant, et ses gains musculaires se font sur le long terme.

Dans les deux cas, ce qui peut t'orienter, c'est la prise de muscles secs. Il est très difficile de prendre beaucoup de muscles en restant affûté. Si l'athlète y arrive, il est probable que ce soit grâce à des produits.

Arnold au squat

Soit aussi attentif aux limites naturelles du corps humain. Il est possible de devenir massif, de faire une centaine de kilos pour 1m70. Il est possible d'être assez sec, même naturellement. Mais, il est impossible de devenir une montagne de muscles, super sec, avec des stries musculaires visibles de partout. L'organisme humain a ses limites et il arrive un moment où le gain musculaire n'est plus possible, d'autant plus en restant sec.

Les autres indices du dopage sont des modifications physiques provoquées par les effets secondaires des produits.
Un athlète dopé peut, par exemple, être atteint d'une gynécomastie, c'est-à-dire un gonflement des glandes mammaires. C'est un phénomène qui peut se produire à l'adolescence, mais qui passe généralement en grandissant. Avec les dopants, cela passe rarement tout seul et il faut alors opérer.

Autres effets gênant des produits dopants : l'acné, une forte pilosité, une voix plus grave et une mâchoire plus carrée. Si tu vois l'un de ces phénomènes se développer chez un athlète, c'est sûrement qu'il a fait appel au dopage.
De même, si tu observes que son ventre est gonflé, c'est sans doute à cause de l'utilisation d'insuline ou d'hormone de croissance.

Évidemment, il existe encore d'autres signes, la liste est longue et, suivant le degré de dopage, il n'est pas facile de les déceler. Le mieux est sans doute de ne pas se comparer à un autre athlète et de laisser ce genre de questions au placard. Ce qui compte, c'est ta propre progression.

Voilà la vidéo d'un athlète dont le physique est accessible et l’attitude bonne : Marc Fitt. Mais ça ne veut pas dire qu'on est sûre à 100% qu'il est propre. Tu décides !

© 2014-2018 Musculation1.com | Contact | La team